L’UE, le Royaume-Uni et le Brexit : Cuisson lente

Cuisson lente – Joep Bertrams
4 mai 2017 – De Groene Amsterdammer (Amsterdam)

Les négociations sur le Brexit s'annoncent plus dures que le "succès" annoncé par Theresa May depuis qu'elle est Premier ministre. Lors d'un dîner de travail à Downing Street, le 24 avril avec les équipes chargées de négocier la sortie du Royaume-Uni de l'UE de part et d'autre, les Européens ont réalisé que May "n'a pas été pleinement informée de la réalité politique et légale" que comporte le fait de quitter l'Union, relate un compte-rendu de première main publié par la Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung.

Il semble que les partisans d'un Brexit dur chargés par la Première ministre de négocier la sortie de l'UE et ses nouvelles relations commerciales après le Brexit "lui cachent systématiquement la vérité", écrit Forbes : "Résultat, elle ignore les faits". Il n'y a donc pas de quoi s'étonner si le président de la Commission Jean-Claude Juncker a déclaré au terme du dîner qu'il "quitte Downing Street dix fois plus sceptique qu'[il] ne l'était avant."