Protection sociale en Europe : Un ralentissement et de grandes différences dans les dépenses

3 janvier 2018 – VoxEurop

La dépense pour la protection sociale dans les pays de l’UE a connu une légère augmentation depuis 2010, révèle le dernier rapport d’Eurostat.

Selon le dernier rapport publié par Eurostat en matière de protection sociale, la dépense pour l’Etat-providence est passé de 28,6 % du PIB il y a sept ans à 29 % en 2015. Les chiffres montrent de grandes inégalités entre les pays. “Ces différences reflètent les niveaux de vie, et aussi la diversité des systèmes de protection sociale et des structures démographiques, économiques, sociales et institutionnelles de chaque Etat”, affirme l’agence statistique européenne dans un communiqué.

Ainsi, des pays comme la France destinent 34 % de leur PIB aux retraites, à l’assurance-chômage, aux allocations familiales, à la lutte contre l’exclusion sociale et à la dépendance, alors que la Roumanie ou la Lituanie n’y consacrent que 15 % de leur PIB. Le Danemark, la Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche, l’Italie et l’Allemagne consacrent quant à elles environ un tiers de leur PIB aux prestations sociales.

La différence entre l’affectation des ressources selon les pays s’inverse lorsqu’il s’agit des retraites. Les pays du sud de l’Europe dépensent davantage en proportion que ceux du nord ; la Grèce figure en tête, avec 65,3 % du PIB, suivie de l’Italie et du Portugal :

L’évolution pendant la période comprise entre 2007 et 2015 montre une légère augmentation de la dépense pour la protection sociale dans les pays qui y consacrent une part plus importante du PIB, et un ralentissement auprès de ceux qui y consacrent moins de ressources, notamment depuis la crise économique :

Eurostat explique que parmi les composantes du budget de la sécurité sociale, la majorité des recettes (54 %) provient des cotisations sociales, le reste, de la collecte des impôts au niveau national.

Le rapport montre également quelle est la répartition par secteur des dépenses pour la protection sociale. Les retraites absorbent en moyenne près de la moitié des budgets (45,2 %), suivies de la santé (37,3 %), des allocations familiales (8,6 %), de l’assurance-chômage (4,8 %) et enfin du logement et de la lutte contre l’exclusion sociale (4,1 %).

En termes de dépense pour la protection sociale par personne (mesuré à parité de pouvoir d’achat), le Luxembourg est le pays qui dépense le plus, avec 15 000 euros, suivi par la Norvège et le Danemark, avec près de 12 000 euros.

Translated by Luca Pauti

Cet article est publié en partenariat avec The European Data Journalism Network – CC/BY/NC.

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la