Julia Kristeva

Née en Bulgarie en 1941, Julia Kristeva vit et travaille en France depuis 1966. Docteur en lettres, elle est la fois romancière, psychanalyste, sémiologue et essayiste. Intellectuellement proche d'un Roland Barthes ou d'un Jacques Lacan, sa pensée se place dans le sillage du néo-structuralisme. Sa carrière universitaire, partagée entre la France et les Etats-Unis, a donné lieu à un importante œuvre théorique qui vise essentiellement réconcilier l'intime et le politique.

Elle a publié entre autres Les samouraïs (1990, éd. Folio), Sens et non sens de la révolte (1999, éd. Livre de Poche) et Le génie feminin (3 tomes, 1999-2002, éd. Folio Essais)

Actualisé : 18 janvier 2017