L’UE et les réfugiés :

Un appel pour une politique migratoire humaine et une Europe fédérale

VoxEurop
7 mai 2016

Promu par les Jeunes Européens Fédéralistes de Pescara, en collaboration avec l'Europe en movimento, l'appel suivant appelle les dirigeants européens à suspendre les accords récemment signés avec la Turquie dans le domaine des réfugiés et l'adoption de politiques migratoires inclusives.

Des êtres humains continuent à mourir dans la mer Méditerranée – il y a seulement deux semaines, 500 personnes, selon le HRC, ont rencontré la mort alors qu’elles essayaient de traverser la mer entre la Libye et l’Italie. Pendant ce temps, les réponses des décideurs européens ne semblent pas évoluer : un mélange d'égoïsme et de refus de prendre ses responsabilités ; une obsession sécuritaire, une mesquinerie bureaucratique et une volonté de reconstruire les barrières, en contradiction avec le véritable fondement sur lequel les Européens disaient vouloir reconstruire leurs politiques et bâtir leur maison commune après la nouvelle Guerre de Trente ans au XX° siècle.

L’Accord UE-Turquie est un parfait exemple. Il a été sévèrement critiqué avant même son entrée en vigueur parce qu’il garantit à la Turquie le statut de "premier pays d’asile" et de "pays tiers sûr" face aux violences répétées à l’égard des droits des réfugiés de la part des autorités turques. Cinquante-neuf députés européens tous partis confondus ont remis en cause la complaisance de l’Accord avec le principe de non-refoulement, et l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a soulevé des questions de droits de l'homme sur l’Accord UE-Turquie. Le rapporteur de la résolution de l'APCE Tineke Strik a statué que l’Accord "au mieux met à l’épreuve et au pire dépasse les limites de ce que permet le droit européen et international".

En tant que citoyens européens nous sommes préoccupés par l’approche que les politiques européens ont adopté sur les migrants et les réfugiés et nous voudrions attirer l'attention sur un appel intitulé "Sans une politique migratoire humaine et une Europe fédérale, il n’y a pas d’avenir", qui a été rédigé au début du mois d’avril par les Jeunes Fédéralistes Européens de Pescara en collaboration avec le groupe "Europa in Movimento".

Nous demandons, entre autres, la suspension de tous les accords concernant les questions migratoires récemment signés avec la Turquie et un changement radical de politique. Les détails de nos propositions se trouvent dans le texte de l’appel. Naturellement, nous n’avons pas simplement l’intention de corriger l'attitude européenne. En promouvant cet appel, nous visons aussi à contribuer à reconstruire le projet européen ensemble, avec les migrants et les réfugiés.

Après un bon retour en Italie où nous avons collecté en quelques jours plus de 500 signatures individuelles et reçu le soutien de 50 associations, nous sommes prêts à promouvoir l’appel au niveau européen avec les signatures des 130 premiers signataires de 18 pays européens représentant une variété d’organisations et d’ONG travaillant sur les problèmes des réfugiés et des migrants.

Signez la petition online!