CO2 : Les hackers s’emparent des droits à polluer

3 février 2010 – Presseurop Financial Times Deutschland

Cover

Le piratage des droits à polluer prospère. Après une première attaque fin 2009, des hackers professionnels ont piégé des entreprises en Europe, au Japon et en Nouvelle-Zélande, révèle le Financial Times Deutschland. Ils ont envoyé de faux courriels demandant à leurs victimes de s'enregistrer de nouveau sur la plateforme d'échange, afin de prévenir une attaque de hacker. Avec ces nouveaux mots de passe, ils ont envoyé des droits d'émissions sur des comptes au Danemark et au Royaume-Uni, puis les ont revendus. Le nombre d'entreprises victimes de la procédure est encore inconnu, "mais les vérifications d'une bonne douzaine d'entreprises en Allemagne a déjà révélé neuf cas de fraudes." En réaction, les registres carbone ont été fermés dans 13 pays. "Ce système d'échange a la réputation d'être l'instrument le plus efficace pour protéger le climat. Mais ce nouveau cas révèle sa fragilité", déplore le quotidien.

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la