Grèce : “Une gifle à la démocratie”

8 juin 2012 – Presseurop To Ethnos, To Vima
To Ethnos, 8 juin 2012

Aube noire” : To Ethnos détourne le nom de Chrysi Avgi, (Aube Dorée), le parti néo-nazi qui a fait son entrée au Parlement après les élections législatives du 6 mai. Le 7 juin, l’un de ses députés s’est distingué en frappant en direct deux députées de gauche lors d’un débat télévisé.

Ce geste a choqué le pays. Ainsi, pourTo Vima,

Les verres d’eau jetés et les gifles distribuées hier en direct à la télévision par Ilias Kasidiaris à Rena Dourou (Siryza, la Coalition de la gauche radicale) et la communiste Liana Kaneli ne s’adressaient pas seulement à ces deux députées, victimes d’une dérive intolérable. Ils s’adressaient à tous les Grecs qui veulent que ce pays reste démocratique et ne se transforme pas en champ de guerre civile. L’affaire n’est pas drôle. Toutes les dérives commencent de la sorte, celle-ci pourrait être la goutte d’eau qui fera déborder le vase déjà rempli de colère et de désespoir qu’est la Grèce aujourd’hui. La démocratie a reçu une grande gifle à laquelle il faut réagir au plus vite.