Politique Justice

Serbie : Des excuses au goût amer

1 avril 2010
Presseurop
Timpul

Timpul, 1er avril 2010
Timpul, 1er avril 2010

"Le parlement serbe a adopté le 31 mars une résolution de condamnation du massacre de Srebrenica, où près de 8 000 musulmans bosniaques ont été tués par les forces serbes bosniaques" en juillet 1995, annonce le quotidien moldave Timpul.  Alors que l'UE se réjouissait de cette prise de conscience de la part de Belgrade – qui est candidate à l'adhésion à l'Union – l'Association des "Mères de Srebrenica", qui regroupe les parents des victimes, a été déboutée par la Cour d'appel de La Haye de sa plainte vis-à-vis de l'ONU. L'association accusait les Nations-Unies et les Pays-Bas de ne pas avoir empêché le massacre, alors que les casques bleus néerlandais présidaient l'enclave bosniaque. La Cour a estimé que l'immunité de l'ONU, indispensable pour ses missions de paix, prévaut sur les intérêts des proches des victimes, explique Trouw. Les "Mères de Srebrenica" ont annoncé qu'elles allaient à présent demander à la Cour suprème des Pays-Bas de soumettre la question de l'immunité de l'ONU à la Cour de justice européenne et, en dernier recours, qu'elles allaient s'adresser à la Cour européenne des droits de l'homme.