Union européenne : La pauvreté avance

4 décembre 2012
Presseurop
La Vanguardia

Un européen sur quatre, soit près de 120 millions de personnes “risquent l’exclusion sociale”, écrit La Vanguardia au lendemain de la publication du rapport d’Eurostat sur le revenu, l’inclusion sociale et les conditions de vie. Celui-ci révèle qu'en 2011, il y a eu une augmentation d’un 1% de l’exclusion sociale par rapport à l’année précédente, et cela, note le quotidien de Barcelone,

malgré le fait que la réduction du nombre de personnes qui font face à cette menace est l’un des objectifs de l’UE dans sa stratégie pour cette décennie [Europe 2020].

Les pays qui enregistrent le pourcentage le plus élevé de risque de pauvreté ou d’exclusion sociale sont la Bulgarie (49%), suivie de la Roumanie et de la Lettonie (40%), alors que les pays qui enregistrent les pourcentages les plus bas sont la République tchèque (15%), les Pays-Bas et la Suède.

La Vanguardia note que l’Espagne, avec 27% de la population – soit 12,4 millions de personnes – au bord de l’exclusion, se place trois points au-dessus de la moyenne européenne.

Le risque de pauvreté ne cesse d’augmenter comme l’effet d'une crise qui frappe directement et sans distinction un groupe de citoyens jusqu'à présent situés dans une classe moyenne confortable.