Manifestations en Turquie : Bruxelles et Ankara perdent contact

18 juin 2013
Presseurop
Milliyet

Milliyet, 18 juin 2013

"Les liens avec l'Europe se tendent", titre ce 18 juin Milliyet, après la brutale répression par la police des protestations contre le gouvernement. Plusieurs dirigeants européens ainsi que le Parlement européen ont en effet critiqué l’attitude du Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, jugée autoritaire. L’affaire a pris une tournure diplomatique avec l’annulation de plusieurs rendez-vous bilatéraux UE-Turquie, comme le rapporte le quotidien stambouliote :

L'espoir d'une relation plus positive avec l'Union européenne s'est envolé suite aux divergences de vue sur les événements du parc Gezi. La partie turque a ainsi commencé à annuler ses rendez-vous avec les représentants de l’UE.

En effet, explique le journal, le ministre turc de la Justice, Sadullah Ergin, qui devait participer ces jours-ci à des réunions à Bruxelles, tant au Parlement européen qu'à la Commission afin d’expliquer la réforme de la justice et la situation de la liberté de la presse, a renoncé à son déplacement. Par ailleurs, le gouvernement turc a annulé les rendez-vous de haut niveau initialement prévus avec une délégation composée de treize parlementaires européens membres de la commission des Affaires étrangères.

Dans ces conditions, Milliyet se demande également si la Commission parlementaire mixte UE-Turquie se réunira finalement comme prévu les 27 et 28 juin prochains à Bruxelles, la partie turque étant composée essentiellement de députés du Parti de la justice et du progrès (AKP) d’Erdoğan.