Données personnelles : Un accord secret americano-portugais fait scandale

17 janvier 2011 – Presseurop Diário de Notícias

Cover

"Le Portugal transmet des données aux Etats-Unis sans se préocuper de la peine de mort", dénonceDiário de Notícias, la signature, en juillet 2009, d'un accord qui autorise Washington à accéder aux données personnelles de citoyens portugais. Comme l'explique un juriste au quotidien lisboète, l'accord permet "au Portugal de coopérer à des enquêtes policières sur des crimes qui peuvent être punis par la peine de mort". Cet accord, tenu secret par le gouvernement de José Sócrates, pourrait toutefois être illégal. Le Portugal a été le premier pays européen à abolir la peine capitale en 1867 en inscrivant "l'inviolabilité de la vie humaine" dans sa constitution.

Une erreur factuelle ou de traduction ? Signalez-la