Guerre en Libye : Obama doit s'engager

22 avril 2011 – Presseurop The Economist
, 22 avril 2011

"Le temps presse en Libye", titre The Economistà propos du "mission creep" (terme militaire pour désigner le fait qu'une mission se prolonge au-delà de son objectif premier) et du manque de repères de l'intervention alliée dans l'Etat Nord-africain. "L'avancée des rebelles et la reprise du front Est par le colonel Muammar Kadhafi ont conduit à l'impasse", écrit l'hebdomadaire londonien, qui ajoute que "les intérêts divergents de la coalition ont ressurgi". Plus précisément, Barack Obama a "gagné du temps" sur l'éventuel soutien aérien américain nécessaire pour affronter les troupes de Kadhafi en zone urbaine. "Le souci, c'est que cette tergiversation est le symptôme d'une plus grande réticence à mener la mission à son terme." The Economist exhorte Obama à ne pas refuser d'envoyer des avions américains "pour garder les mains propres. Aux côtés des Européens et des Arabes, il devrait envoyer des formateurs, des observateurs, du soutien logistique et en télécommunication pour soutenir les rebelles, comme la résolution de l'ONU le permet. Peu importe ce que disent les sondages dans son pays, le président américain doit agir."