Compétitivité : L’économie allemande trop droite dans ses bottes

7 août 2009
Presseurop
The Economist

The Economist, 1 janvier 1970

L’économie allemande n’est pas si solide que cela. C’est en tout cas l’opinion de The Economist. Basée sur l’exportation d’automobiles et de biens d’équipements de qualité, elle est "aujourd’hui victime de son succès", constate l’hebdomadaire londonien. "Les marchés mondiaux sont volatiles : l’excédent de la balance des paiements a chuté de moitié par rapport à un formidable 8% du PIB l’année dernière". La solution : développer le secteur des services, même si les Allemands ont toujours été réticents à le faire, et faciliter la création d’entreprises.

"Depuis une décennie, les entreprises, les syndicats et les politiques allemands ont entrepris de rendre compétitive leur économie d’exportation, avec des résultats spectaculaires. Leur pays doit maintenant renforcer son économie intérieure", préconise The Economist à l’approche des élections législatives du 27 septembre. "Il est temps de se lancer dans de nouvelles expériences", conclut le journal.