Les titres du jour

8 février 2012 – Presseurop La Libre Belgique, Clarín, La Stampa & 4 autres

“Malgré une grève générale, la colère de milliers de Grecs et des voix discordantes au sein de la Commission européenne, tout semble mis en oeuvre pour assurer le maintien de la Grèce dans l’euro”.

La Libre Belgique, Bruxelles

La Grèce s’accroche à l’euro

Cristina Kirchner a annoncé la publication d’un rapport sur la guerre de 1982 pour l’archipel britannique. La présidente argentine s'apprête à dénoncer devant les Nations unies la “militarisation de l’Atlantique Sud” par le Royaume-Uni. Londres a dépêché le prince William sur place et envisage d’envoyer un destroyer.

Clarín, Buenos Aires

Malouines : il n’y aura pas de changement et les protestations à l’ONU avancent

Confrontée à la vague de froid, l’Italie importe du gaz dans l’urgence mais 400 entreprises ont déjà dû fermer, alors que l’on dénombre déjà 40 victimes. La neige aggrave la situation économique et "révèle les faiblesses morales et énergétiques du pays".

La Stampa, Turin

Le gel, alerte pour l’économie

Le nouveau ministre de l’Industrie a annulé le projet de construction de centrales nucléaires lancé par son prédécesseur à l’automne dernier. Il estime que produire 80% de l’énergie du pays par le nucléaire est irréaliste. Seuls deux réacteurs à la centrale existante de Temelín seront construits.

Hospodářské noviny, Prague

La fin de la fiction atomique : seuls deux réacteurs construits à Temelín au lieu des 18 prévus

La vague de froid démontre à nouveau à quel point le continent dépend de l’énergie russe. Les ressources étant limitées, la construction du gazoduc South Stream ne changerait pas la situation.

 Večer, Maribor

L’Europe dans l’étreinte de l’hiver et du gaz russe

Selon le quotidien, le nombre de soldats polonais en Afghanistan sera réduit de 700 unités à l’automne. Une décision officielle sur un retrait est attendue dans les jours qui viennent.

Gazeta Wyborcza, Varsovie

Le plan afghan

Les dirigeants d’Irlande du Nord — républicains et unionistes — ont demandé à leurs concitoyens de prier pour le révérend Ian Paisley. L’ancien Premier ministre, 85 ans, est hospitalisé en soins intensifs depuis le 6 février en raison de problèmes cardiaques.

Des prières pour Paisley