Les titres du jour

8 juin 2012 – Presseurop Dziennik Gazeta Prawna , Die Tageszeitung, El Periódico de Catalunya & 4 autres

En ce jour où sera donné le coup d’envoi du championnat d’Europe de football, le quotidien de Varsovie écrit que “l’Euro 2012 montre que les grands buts sont le meilleur remède à nos problèmes”.

Dziennik Gazeta Prawna , Varsovie

"Nous y sommes ! Nous sommes dans l'Euroland "

“Le Vieux continent semble vraiment vieux en ce moment, heureusement il y a le football”, ironise le quotidien, pour qui le sport relègue au second plan “le chômage record, le fiasco bancaire, la crise de l’euro, la faillite grecque, le retour des contrôles aux frontières, le sauvetage de l’Espagne”...

Die Tageszeitung, Berlin

Football

La chancelière allemande soutient l’idée d’une union fiscale et politique pour sauver l’euro tout en freinant les attentes sur un plan d’ensemble qui serait présenté au sommet européen de la fin du mois de juin, suggérant qu’il ne résoudra pas tous les problèmes de l’Union.

El Periódico de Catalunya, Barcelone

Merkel dit "oui" à l'Europe

Le Premier ministre britannique promet de “protéger” la Grande-Bretagne des projets de l’Allemagne d’un super-Etat dans la zone euro avec des systèmes politique et bancaire communs.

The Daily Telegraph, Londres

David Cameron : Je protègerai la Grande-Bretagne d’un super-Etat européen

Après avoir trouvé un accord avec son opposition (SPD) sur la taxation des transactions financières qui ouvre la voie à une ratification du pacte budgétaire, Angela Merkel réclame des transferts de souveraineté supplémentaires des Etats membres vers l’UE.

Les Echos, Paris

Europe : la contre-attaque de Merkel face à Paris

“L’économie mondiale court un grave danger. Madame Merkel, c'est à vous de décider", écrit l’influent hebdomadaire.

The Economist, Londres

"Peut-on démarrer maintenant, s'il vous plaît, Madame Merkel ?"

Après l’arrestation de son chef pour “incitation à la haine” le 6 juin, Abu Mujahid, le porte-parole provisoire de l’organisation radicale Sharia4Belgium, a déclaré que ses membres “contineront toujours” et qu’elle vise à “briser la colonne vertébrale de la démocratie belge".

Logo – De Morgen, Bruxelles

Sharia4Belgium continue, même sans Fouad Belkacem