Suède : Qui veut la peau de M. WikiLeaks ?

23 agosto 2010 – Presseurop Aftonbladet
, 23 agosto 2010

"On m’avait mis en garde contre des pièges sexuels", déclare dans une interview exclusive à Aftonbladet le fondateur du site de divulgation WikiLeaks, l’Australien Julian Assange. Le 19 août, Assange avait a fait l’objet d’un mandat d’arrêt de la justice suédoise pour viol alors qu’il se trouvait en Suède. Le mandat a été levé moins de 24 heures après, faute d’informations suffisantes. Assange nie les accusations et a affirmé au tabloïd suédois, où il vient d’être engagé comme chroniqueur, avoir été "averti que, le Pentagone, par exemple, nous jouerait de vilains tours pour nous détruire".